Cyril Vivier

Cyril Vivier est une figure familière des Rochelais. Qui ne l’a pas vu arpenter les rues, Fuji en bandoulière et casquette sur la tête, avec son regard taquin et la dégaine faussement désinvolte du parfait dandy... Il vient boire son café au Troquet le matin et nous avons pris le rendez-vous quotidien et délicieux de partager sa moisson photographique de la veille. L’idée d’une expo s’est vite imposée et j’ai dû faire une sélection parmi les milliers d’images du foisonnant artiste. J’ai tenté de choisir celles qui révélaient au mieux la particularité de son regard. Car la photographie de Cyril est un jeu. Il ne photographie pas un sujet précis, mais le jeu des formes et des matières que plusieurs sujetstissent entre eux. Un jeu de construction graphique. Le réel est trop beau pour être sérieux. Le résultat : des cadrages surprenants, un travail pictural sur la texture et aussi, un jeu sur le temps : Cyril se plait à antidater sesphotos et à rattacher le présent à divers passés. La Rochelle, site historique, se pli volontiers au jeu ! Mais si l’histoire des ancêtres de Cyril se confond avec celle de La Rochelle, ce photographe a puisé de sa jeunesse africaine sa liberté et son intégrité - d’un pensionnat catholique en France, sa capacité à la sublimation - a développé son penchant humaniste et fantaisiste avec son premier métier en Suisse : clown pour enfants handicapés - et son coté logique et construit en faisant la promotion (avec les cheveux teints en bleu) d’un fournisseur d’accès internet.

  • 68 Affection
  • 3,181 Photo Views
  • 18 Followers
  • 63 Following
  • la rochelle, France