Our Valentine's gift to you: 15% off Plus & Awesome! Upgrade now

Aurélie Godefroy

Après avoir suivi un cursus en Arts plastiques au baccalauréat, Aurélie Godefroy entreprend des études universitaires de cinéma, ce qui lui permis d’approfondir ses connaissances sur les théories de l’esthétique et du montage au cinéma, ainsi que sur l’art contemporain, le multimédia, l’expérimentation en arts etc.
Parallèlement à ses études, elle fait ses premiers pas dans la photographie sous forme de carnets de voyages et de portraits de société.

Passionnée par la contre-culture et le cinéma des années 70, Aurélie Godefroy exprime à travers un univers de fiction, son intérêt porté sur la condition de la femme et son rôle à jouer dans la société.
Elle pose aussi des interrogations sur la mémoire, la mort et l’élargissement du spectre de la perception.

Un premier travail photographique fait l’objet de plusieurs expositions appelées «Visages écrits»: décembre 2002 à Harmonia Mundi, mai 2003 dans le cadre des Boutographies et en avril 2007 dans l’église St Pierre de Montbazin.
Cette exposition met en valeur le lien entre l’image et l’écriture afin de mieux souligner l’intemporalité et l’empreinte nostalgique de différents portraits de femmes orientales.

En mai 2004, lauréate du concours international où il fallait imaginer une campagne publicitaire pour le papier toilette Rénova, elle est publiée dans le magazine Photo n° 409.

En janvier 2005, elle expose une nouvelle série de photographies au Peanuts intitulée «Rêves de flingues».
Cette série représente des photographies en infrarouge inspirées de la contre-culture japonaise et du mouvement littéraire cyber-punk qui décrit un futur sombre et technologique où fusionnent univers réel et réalités virtuelles dont William Gibson est l’un des pères fondateurs.

En novembre 2004, Aurélie Godefroy réalise son premier court métrage intitulé «Chrysalide Murder». Il a été projeté dans différents festivals comme Zoom, le festival des palmes, l’étrange festival.

En janvier 2006, Aurélie Godefroy réalise un troisième court-métrage intitulé «A day of a woman» où elle rend hommage au film «l'Ange de la vengeance» d'Abel Ferrara. Il a été projeté dans un festival de court-métrages au cinéma Le Royal.

En janvier 2007, Aurélie Godefroy crée avec François Gaillard et Thomas Laporte l'association «School's out» qui a pour but de produire, de réaliser, de promouvoir et de diffuser des projets ayant trait à la culture de l'image ( Films, Photo, ect.)

En août 2007, Aurélie Godefroy réalise un moyen-métrage intitulé «The Black Forest» où elle continue d'expérimenter le mélange de supports (Films super 8 et numérique).
Deux jeunes filles insouciantes et en quête de sensations fortes vont à un concert de rock, elles tombent en panne prés d'une forêt...

En septembre 2008, Aurélie Godefroy organise un événement culturel sur la ville de Montpellier intitulé « Quartier Interdit ».
Sous la forme d'une soirée double Programme dans un ancien cinéma de la ville.

En 2012 Aurélie Godefroy réalise un clip vidéo intitulé « The conqueror Worm» qui prend le pari d'un faux plan-séquence dans un théatre imaginaire et baroque. Ce petit film a été diffusé en novembre 2012 au international film poetry festival à Athènes.

  • 210 Affection
  • 17,183 Photo Views
  • 21 Followers
  • 3 Following